Le 6 juin à Castres: mobilisation contre l'emprisonnement de Sandrine et sa famille

Publié le par pedophilie-castres

Le 6 juin à Castres, Sandrine, sa mère et sa soeur sont convoquées au tribunal de Castres. Elles seront jugées pour avoir soustrait les enfants à leur père, pédophile récidiviste, même si la Justice a considéré qu'il n'avait jamais rien fait. Des médecins ont pourtant confirmé que Julie, l'aînée des enfants de Sandrine, avait bien été abusée. Quant aux jumeaux, Aude a bien expliqué que son père l'avait touchée, y compris devant les policiers.

 

Il faut donc soutenir Sandrine et sa famille, qui risquent plusieurs années de prison ferme pour avoir tenté de protéger les enfants.

flyer.jpg

 

Communiqué de presse:

« Bientôt, 3 femmes en prison pour protéger 3 enfants »

 

Il était une fois, une famille recomposée.

Sandrine, mère célibataire donne naissance à une petite fille X en 1996.

En 2000, elle se met en couple avec un homme.

 

A l’âge de 3 ans, X la petite fille de Sandrine dénonce des abus sexuels commis par son beau père.

Les services sociaux, les psychologues, la police et la justice encouragent Sandrine à ne pas croire sa fille.

 

Elle reste auprès de cet homme à qui elle donne naissance à des jumeaux en 2003, une petite fille Y et un petit garçon Z.

 

Le couperet tombe à nouveau en septembre 2007.

A l’âge de 4 ans, Y la jumelle dénonce comme X, les mêmes gestes d’abus sexuels de la part de cet homme, son père.

Le jumeau Z a notamment vu son père abuser sa sœur jumelle Y et en témoigne. Il ne veut plus voir son père.

 

Sandrine se retrouve face à la vérité et décide alors de donner protection à ses 3 enfants quelle que soit l’attitude de toutes autorités pour l’en dissuader.

 

Que s’est il passé depuis que les 3 enfants ont dénoncé les abus sexuels commis par cet homme?

 

-          Dans le seul but de protéger ses enfants, Sandrine demande le divorce en octobre 2007 pour éloigner cet homme du foyer.

-          La parole des enfants* n’est pas retenue et les plaintes sont classées sans suite. (*Voir les dessins dans le diaporama joint)

-         Seule, une assistante sociale chargée de la protection de l’enfance croit les faits de maltraitances dénoncés par les enfants.

-          Cet homme ne sera a aucun moment inquiété et ni même placé en garde à vue.

-          Sandrine respecte le refus des jumeaux de voir leur père et ne les lui présente pas.

-          Cet homme, aidé de sa famille et de sa nouvelle compagne, violente et menace de mort Sandrine et ses 3 enfants le 28 novembre 2009.

-          Le lendemain, pour protéger ses enfants, Sandrine part vivre dans un autre département sans laisser d’adresse, ni à la justice et ni même à aucun membre de sa famille.

 

-          En 2010, durant l’année d’absence de Sandrine, cet homme engage des multiples procédures et obtient de la justice :

. Placement des jumeaux pour une période de 6 mois en famille d’accueil (février 2010),

. Condamnation de Sandrine à 6 mois de prison ferme pour non représentation d’enfants (juin 2010),

. Jugement de divorce aux torts exclusifs de Sandrine où elle perd la garde et l’autorité parentale (juillet 2010),

. Renouvellement du placement des jumeaux pour une période de 12 mois en lieu de vie (juillet 2010),

. Ouverture d’une instruction à l’encontre de Sandrine pour non représentation d’enfants et non notification     de changement d’adresse (septembre 2010),

 

-          Sandrine fait l’objet d’un mandat de recherche.

-          Elle est arrêtée le 7 décembre 2010 et refuse de livrer ses enfants à la gendarmerie

-          Elle est incarcérée où elle fait grève de la faim et de la soif (Articles joints : La Dépêche)

 

-          Dès lors, et durant toute la période d’emprisonnement de leur mère, X, Y et Z seront alors recueillis au domicile de la grand-mère et de la tante maternelles, situation connue des services de la gendarmerie au jour de l’arrestation.

-          Les jumeaux Y et Z ne seront pourtant enlevés du foyer protecteur que le 25 janvier 2011 pour être placés en lieu de vie, soit 7 semaines après l’arrestation de Sandrine ( ?)

 

-          Suite à une nouvelle plainte de cet homme, une instruction est ouverte pour complicité de non représentation d’enfants aggravée à l’encontre de la grand-mère et de la tante maternelles, alors que tout le monde savait où étaient les enfants, dont la Juge d’Instruction.

 

-      Sandrine est libérée sous contrôle judicaire le 27 janvier 2011.

 

 

Que se passe-t-il concrètement aujourd’hui?

 

-          Les jumeaux sont toujours placés en lieu de vie connu du père et inconnu de Sandrine.

-          Malgré le placement des jumeaux, le père perçoit les prestations familiales sans avoir les frais éducatifs à charge.

-          Il a l’autorité parentale et un droit d’hébergement week-end et vacances scolaires.

-          Sandrine perd l’autorité parentale de ses jumeaux Y et Z en raison d’atteinte à la dignité de cet homme.

-          Elle voit ses jumeaux en lieu médiatisé 1h30/mois à 1 300 kms aller/retour de son domicile actuel.

-          Accusées de complicité de non représentation d’enfants aggravée, la grand-mère et la tante maternelles sont privées de tous contacts avec les jumeaux.

-          X, âgée aujourd’hui de 15 ans, porte plainte pour agressions sexuelles contre son agresseur. (La procédure d’instruction est en cours en AVIGNON, 1er lieu des faits)

 

Quels sont les risques de l’audience du 6 juin à Castres ?

 

-          Pour avoir protégé ses enfants, Sandrine peut retourner en prison pour non représentation d’enfants.

-          Pour avoir recueilli les enfants de Sandrine pendant son incarcération, la grand-mère et la tante maternelles peuvent être emprisonnées.

-          Y et Z, sans plus aucune protection, seront définitivement rendus à leur père et/ou maintenus en lieu de vie.

-          X, sans plus aucune protection, peut être empêchée et muselée à jamais dans l’aboutissement de sa plainte.

 

Appel aux Citoyens à se rassembler

A CASTRES

 

Mercredi 6 juin dès 8h30 devant le Tribunal    (plan)

Mobilisation à l’Audience

 

 

- pour s’opposer à l’emprisonnement de 3 femmes protectrices.

- pour protester contre la non prise en compte de la parole des 3 enfants.

- pour réclamer la libération des jumeaux placés.

- pour que l’autorité parentale et la résidence habituelle des enfants soient restituées à Sandrine.

- pour empêcher la menace qui pèse sur X d’être condamnée au silence et se retrouver sans adultes protecteurs.

- pour protéger « deux nouvelles petites victimes » qui subissent à leur tour des violences* de la part de cet homme.

- *Violences dénoncées publiquement sur un réseau social  internet par sa nouvelle compagne

 

 

Venez nombreux voir le procès d’une justice qui dérape au service d’une cause inavouable 

 

- Le non respect de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant

- La non prise en compte de la parole des 3 enfants et de la mise en danger de leur vie

 

 

 

Quelques articles de presse :         

-         Enfants cachés, la mère affaiblie reste déterminée

-         Elle avait caché ses enfants, elle s’explique

-         L’affaire Chastan, renvoyée

 

Le Site de Jacques Thomet, journaliste d’investigation :         

   -    Témoignage de Sandrine

 

Diaporama à télécharger (Ne cliquer qu’une seule fois et regarder dans les téléchargements)

Logiciel gratuit qui permet de visualiser toutes les versions de diaporama sans changer les transitions ici

Commenter cet article

Lehut 05/06/2012 11:04


Que la justice fasse son boulot pour une fois ! Qu'elle nous débarasse de ces pédophiles au lieu de les protéger !

Comité de soutien à Aude et Christian 04/06/2012 19:56


Et c'est le même tribunal pour enfant, la même protection de la jeunesse qui ont placé abusivement deux enfants, Aude et Christian, d'une famille aimante !

Nous soutenons pleinement le combat de Sandrine face à l'incompétence des services sociaux et du tribunal pour enfant de Castres 

L'affaire sera relayée sur notre site et sur nos pages des réseaux sociaux.

http://comite-aude-christian.e-monsite.com/


comite-soutien-aude-christian@orange.fr


https://www.facebook.com/philippe.chabrut#!/groups/214708335315620/


Courage, ne lâchez rien !!!